Patrick de Brou de Laurière

Ancien élève de Nadia Boulanger, pianiste virtuose, orfèvre en déchiffrage de partitions musicales difficiles et collectionneur de voitures anciennes, Patrick de Brou de Laurière a été, tout au long de sa vie un mécène.

Il a souhaité prolonger ce mécénat après sa mort, survenue en mai 2010, en créant un Fonds de Dotation qui porte son nom.

Âgé de 82 ans et se sachant très malade, il a demandé à Jacques Larcher de poursuivre son oeuvre après son décès.

Le choix de Patrick de Laurière de donner comme objet au Fonds l’aide à la recherche médicale dans les maladies telles le cancer, Alzheimer, Parkinson, maladies dégénératives, …provient sans doute du souvenir de son grand-père médecin qui était appelé le médecin des pauvres car il soignait gratuitement les personnes qui ne pouvaient le payer.

Son côté artiste a aussi contribué à inclure en outre dans l’objet du Fonds, la promotion de l’Art Thérapie. Bien que les effets bénéfiques de cette thérapie soient connus depuis l’antiquité, notamment chez les Romains, cette approche ne s’est développée aux Etats-Unis que vers les années 1940 et en France un atelier d’expression a vu le jour dans les années 1960 à l’Hôpital Ste Anne à Paris.

Reconnue par la communauté scientifique depuis 1986 lors d’un congrès médical international, elle est actuellement utilisée dans de grands hôpitaux à Paris et en province.

Ceci peut vous intéresser